Comment améliorer son taux de conversion, c’est finalement, la seule et unique question à se poser. L’objectif ultime de tout site web. Comment attirer le visiteur et le pousser à poser l’action que l’on souhaite qu’il accomplisse sur notre site internet ? Tout le webmarketing se résume à cette problématique.

Commençons d’abord par poser les bases. Le taux de conversion, c’est le ratio entre le nombre de vente (par exemple) et le nombre de visiteurs qui viennent sur votre site. Si vous avez mille visiteurs et 5 ventes, vous aurez un taux de conversion de 0,5%.

(5 ventes ÷ 1000 visites) x 100 = 0,5

On parle spontanément de ventes mais ce peut être n’importe quelle action. Chaque page de site internet a son propre objectif et donc, peut concerner une conversion différente : un téléchargement, une inscription à une newsletter, les coordonnées sur un formulaire contact…

Forcément, il est plus stimulant pour un site de e-commerce de se concentrer sur les ventes sonnantes et trébuchantes mais toute entreprise qui possède un site internet doit surveiller son taux de conversion.

Encore faut-il pouvoir donner aux visiteurs le moyen de convertir !

Différents types de conversion d’un site internet

Lors de discussion avec des clients, pendant la conception de leur site internet, il nous a fallu les convaincre d’inclure un formulaire contact, une newsletter ou un quelconque lien vers l’entreprise ! Comme si le site se suffisait à lui-même. Sans moyen de convertir, le site n’est qu’une carte de visite que l’on oublie dans le fond de son tiroir. Totalement inutile !

Prenez soin, lorsque vous songez à créer votre site internet, d’inclure une conversion qui répondra à un objectif précis.

Vous souhaitez de la notoriété ? Proposez un livre blanc au téléchargement.

Vous voulez fidéliser votre clientèle ? Proposez l’inscription à un espace membre ou un abonnement à votre newsletter.

La vente finale n’est pas la seule donnée à observer. Soyez attentif aux autres mesures que votre site vous communique. Il vous donne un indice sur la “qualité” de vos visiteurs, sur la pertinence de votre message.

Quel est le taux de conversion acceptable en e-commerce ?

Selon le support utilisé et le secteur d’activité, le taux de conversion varie. Mais on peut convenir qu’en moyenne, 3% est un taux de conversion tout à fait honorable.

Si vous vous lancez dans le e-commerce en venant de la vente physique, ne pensez pas que vous pourrez appliquer le même taux de conversion que dans votre boutique.

Pousser la porte de votre boutique est déjà une action très impliquante alors que cliquer sur un lien n’engage à rien. Avant de mettre les pieds dans votre magasin, votre visiteur a déjà entamé une bonne partie du processus .

Sur internet, la visite est anonyme, sans effort et sans conséquence. Vous aurez ainsi un niveau d’achalandage beaucoup plus important mais sans nécessairement de conversion derrière.

Pour certains, ce que je viens d’énoncer est une évidence. Mais pour avoir accompagné des entrepreneurs dans leurs débuts sur internet, la différence n’est pas toujours claire. Et la déception est grande quand on est habitué à des taux de conversion de 20% en boutique et qu’on tombe à 4% (ce qui est très bien) en e-commerce.


Mais alors, comment améliorer le taux de conversion de son site web ?

Bien évidemment, les trucs que je vous donne n’ont rien d’une recette magique. Il vous faudra les adapter à votre domaine et à votre cible.

Optimisez les performances de votre site

Un site lent est un site mort. Surtout en e-commerce. Il doit être rapide, simple, ergonomique. On ne dira jamais assez, la performance est fondamentale et Google le sait. Il pénalise sévèrement les plus lents, rendant votre problème de conversion exponentiel.

En technique comme dans votre communication allez à l’essentiel ! Plus votre site sera léger, plus il sera optimisé. Évitez les photos trop volumineuses, les thèmes trop complexes, les animations trop chargées. Revenez à un site épuré, vos performances vous diront merci et vos visiteurs aussi !

Multipliez les points de contact

En 2019, la tendance s’est confirmée : le multi-canal est un facteur déterminant dans l’amélioration du taux de conversion.

Le secret, faire du remarketing en adaptant le message tout à long du parcours du visiteur. Dites adieux aux bandeaux criards de retargeting bourrins, repensez vos campagnes en modifiant votre message pour coller à l’état d’esprit de votre visiteur, tout en subtilité.

Mettez vos produits en valeur

Vente à durée limitée, produit vedette, top des ventes, autant de façon d’augmenter votre taux de conversion. Sur votre site, tant que le visiteur est encore présent, osez mettre vos avantages en valeur. N’ayez pas peur d’utiliser les vieux outils : encarts publicitaires, bannières promotionnelles, après tout, ça fait des décennies que notre cerveau réagit à la vue d’une vente flash “solde”, pourquoi changer ?

Soignez vos visiteurs fidèles

Le taux de conversion est directement lié au nombre de visites effectuées par un utilisateur. Il faut donc user de tous les stratagèmes pour l’inciter à revenir vous voir. Retrouvez-le sur Facebook, captez-le par mail, développez une réelle histoire entre vous et lui pour qu’il revienne prendre de vos nouvelles aussi souvent que possible.

Un objectif par page et une page par objectif

Un site doit être organisé selon une logique de messages. Ces messages répondent chacun à un objectif précis. Ne tentez pas de faire faire plusieurs choses à la fois à votre visiteur dans la même visite, ou pire, dans la page, vous n’arriverez nulle part !

Soyez concis, précis, ordonné. Imaginez un chemin sur lequel vous devez guider votre visiteur. Si vous lui présentez plusieurs itinéraires, il sera vite perdu. Tâchez au contraire de lui retirer toute source de distraction pour l’amener droit au but.

Diminuez le nombre de clics

Pour maximiser vos chances de voir votre visiteur se transformer en consommateur, réduisez le chemin à parcourir entre lui et la conversion (le saint Graal !). Un des irritants lors de l’achat est le nombre d’étapes à traverser avant de finaliser son achat. Le tunnel de conversion le plus court sera toujours le plus efficace. Contrairement à chez Ikea, moins il déambulera, plus vous aurez de chance de le voir passer à la caisse !

Rassurez votre client

Laisser son numéro de carte bancaire implique un niveau de confiance assez élevé. Nombre d’internautes rechignent encore à effectuer des achats sur internet et on peut les comprendre. Les fraudes, un SAV déficient, les vols de données sont autant de freins à la conversion sur les sites de e-commerce.

Charge à vous de les rassurer. Avis de consommateurs certifiés, certificats de sécurité du site, solution de paiement reconnus sont autant de moyens de rendre votre site crédible et l’achat rassurant. Ajoutez un message de confirmation et les moyens de contact hors ligne à la fin du tunnel de conversion. Il est indispensable pour une grande majorité de consommateurs d’avoir un point de contact physique pour finaliser l’achat.

Posté dans :

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.