Chacun peut voir fleurir de nombreux papiers sur les tendances mobiles. Nouvelles applications, site web dédié, objets connectés sont la panacée des commentateurs de l’actualité social média. Un des secteurs d’activité les plus innovants en la matière reste le tourisme, je devrais dire l’etourisme tant les besoins de différentiation et l’adaptation aux usages des clientèles en mobilité est primordial. Reste à savoir quelles limites poser pour une action de community management et mobile. Etat des lieux!

Community management et mobile ?

Nombreux sont les annonceurs qui s’interrogent sur la légitimité d’une campagne social média sur mobile.
Comme en toute chose, au delà des effets de mode, de telles décisions dépendent largement des objectifs visés pour une telle campagne.
Pour les community managers, l’état des usages en mobilité est un très bon indicateur de contenu à diffuser dans le cadre de la communication web dont ils sont chargés.
Ce papier a pour objet de délimiter l’état des usages en mobilité.

Qui utilise le mobile ?

Une étude du Credoc de nov. 2013,  a mis en évidence l’état de diffusion des technologies dans la société française.
Ce rapport de près de 300 pages décrit également avec minutie les usages en mobilité, nous permettant d’en tirer des enseignements plus qu’instructifs.

Le taux d’équipement en mobile: 9 français sur 10

89% de français ont un mobile.
Largement partagé, les différences entre niveau d’études existent, mais démontrent un équipement très large.
96% des diplomés de l’enseignement supérieur pour 89% des titulaires du BEPC.

Le taux d’équipement en smartphone: 4 français sur 10

  • 39% de la population est équipée d’un smartphone
  • Un effet générationnel 75% des moins de 40 ans
  • 3 français sur 4 parmi les moins de 40 ans en sont possesseurs.

Qui démarre dès le BEPC avec 30% de possesseurs, et culmine avec les diplomés du supérieur (52%).

Et les tablettes encore peu présentes

Malgré un doublement entre 2012 et 2013 les tablettes ne concernent que 17% de la population.
Les possesseurs sont plutôt concentrés sur les catégories sociales les plus aisées.

mobile et smartphone 2013

Pour les community managers, la diffusion large de smartphones dans les tranches d’âge comprises entre 18 et 24 ans est un élément riche qu’ils pourront intégrés dans les tonalités de leur communication web.

Qui se connecte en mobilité ?

43% des français se connectent en mobilité.

Ce chiffre bien qu’important relativise encore les usages dans le cadre d’une campagne social média.
Le niveau d’études est discriminant.

  • BEPC 66% de connexions
  • BAC 85% de connexions
  • Supérieur 82% de connexions

Que font ils en mobilité quand ils sont connectés ?

Honneur aux SMS

C’est l’usage le plus répandu en matière de connexion mobile.
Avec des taux d’usage compris entre 70 et 93% et un nombre de SMS envoyés compris entre 100 et 165 par semaine, si vous devez monter une campagne en usant des connexions mobiles, c’est le premier filtre que vous pouvez poser.
Il ne vous restera plus qu’à étudier ensuite si vos profils de clientèle (persona) coïncident avec ces groupes d’usagers.

Le smartphone, équipement multi usages en mobilité

C’est l’outil roi de la mobilité.

  • On y navigue sur internet 79% ,
  • On y consulte ses courriels 66%,
  • On y télécharge des applications 67%
Le mobile simple, essentiellement pour les SMS

Les usages multiples ne sont pas des plus ergonomiques, et ceci a bien évidemment des conséquences sur les usages en mobilité.
La mise à disposition de nouveaux smartphones, plus accessibles en prix, devrait permettre d’agrandir leur usage au dépend du simple mobile.
Deviendra t-il un standard?
probable, chez les moins de 60 ans.
smartphone et usages 2013

Qu’en déduire pour votre action de community management

Dans la quasi majorité des cas, ce type d’action aura pour origine un service, une direction marketing ou de la communication.
Cependant un community manager se doit d’être informé sur l’état du marché de la mobilité pour mettre en place des actions dédiées.
Les usages sur smartphone demandent une réelle adaptation des messages portés à l’attention des mobinautes.
Le marché de la mobilité se construit peu à peu.
Les usages sont grandissants année après année, et nul doute que 2015 et 2016 verront l’influence nette du mobile se renforcer.

Pour les grands comptes ?

Il semble que pour le moment, les campagnes sur ce canal soient réservées aux grands comptes.
Leur besoin de toucher des populations larges, d’entamer une relation sur ce canal en « early adopter » dans le cadre d’actions de web marketing classiques peut retenir leur attention.
Les campagnes de SMS seront vraisemblablement les vecteurs les plus larges de diffusion.

Pour le téléchargement d’applications ?

Entre mobile et smartphone, 43% de téléchargement d’applications.
Le chiffre commence à être intéressant.
Il se décompose de la manière suivante :

  • 17% pour les possesseurs de mobile simple,
  • 26% pour les possesseurs de smartphone.

Pour des communications visuelles adaptées?

Chacun comprend, et au premier titre les CM que l’usage de la communication visuelle sur mobile doit retenir toute l’attention.
Les applications de type Vine, Instagram, Line, Thinglink et consorts en sont les supports en plein essor.
Il ne vous reste plus qu’à mener les actions qui vous permettront de gérer au mieux vos lectorats sur mobile et desktop.

Posté dans :

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.