Cette année, pour vos vacances estivales, pourquoi ne joindriez-vous pas le culturel à l’agréable ?

Découvrir les plages du débarquement

plages du débarquement en NormandieSubtil mélange d’histoire et de tourisme, les plages du débarquement regorgent de richesses culturelles et accueillent chaque année de très nombreux visiteurs.
Dans un cadre particulièrement paisible où le devoir de souvenir tient une place essentielle les férus d’histoire déferlent sur la côte normande le temps d’un week-end ou d’une à deux semaines d’un séjour intense en émotions.
En mêlant habilement les visites des plages du débarquement aux différents musées qui sillonnent la côte et aux deux fameux sites de parachutage aérien que sont Sainte-Mère-Église et Pégasus Bridge, on trouve tout ce qu’il y a de plus propice à un séjour mémorable.

 

Organisation de votre séjour

Hébergement à l’hôtel

Particulièrement appréciable au niveau du confort et relativement peu couteux si vous venez pendant un court séjour, trouver un hôtel près des plages du débarquement semble la solution la plus simple.
Si vous vous demandez où séjourner, le lien qui précède devrait vous permettre de trouver aisément une ville dans laquelle poser vos bagages le temps de votre séjour.

Visites et découvertes

le char Sherman de Courseules sur MerToutes les personnes venant se renseigner et visiter les plages du débarquement n’étant pas pour autant des spécialistes des événements du 6 juin 1944, des circuits sont organisés pour vous dans de nombreuses agences de voyage recensant les principales visites en rapport avec l’opération Overlord / Neptune.
Citons tout de même pêle-mêle quelques incontournables (qui vous amèneront peut-être à prévoir un séjour plus long que sur le temps d’un week-end).
Au niveau des musées s’il ne fallait en retenir qu’un, probablement le Mémorial de Caen qui, à lui seul vous occupera bien pendant une journée.
Les deux autres musées parachutistes (de Sainte-Mère-Église et de Pégasus Bridge) valent également leur pesant de cacahuètes.
Sans compter l’attractivité de la visite autour d’eux.

  • Le clocher où se trouve encore le mannequin représentant le parachutiste John Steele
  • Le pont près de la maison Gondrée, première maison française libérée.

Les visites des plages du débarquement en elles-mêmes sont aussi dignes d’intérêt.
Sans forcément faire les cinq plages du découpage militaire de l’époque, faites votre choix.

  • Utah Beach, dont le musée est aussi très complet et très intéressant
  • Omaha Beach dit Omaha la sanglante
  • Gold Beach
  • Juno Beach
  • et enfin Sword Beach

Toutes des incontournables.
Si vous êtes du côté des plages anglaises, profitez-en pour allez faire un tour à Arromanches-les-bains dont les vestiges du pont Mulberry « flottent » encore, rendant le paysage si caractéristique.

Si votre hôtel à proximité des plages du débarquement se situe plutôt du côté des plages américaines, ce sont deux autres passages qui apparaissent comme inévitables.

  • L’émouvant cimetière de Colleville qui surplombe la plage d’Omaha Beach
  • La pointe du Hoc qui sépare cette dernière des plages d’Utah Beach où les cratères témoignent encore de la violence des combats de l’époque sur lesquels la nature tend à reprendre progressivement ses droits.
Posté dans :

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.