Facebook Blog e-marketingPasser d’un partage d’informations de Facebook à un blog d’entreprise est devenu une question de bon sens.
Cele nécessite la création d’un blog d’entreprise, la présence d’un concepteur rédacteur web, une charte éditoriale, un calendrier, et une stratégie web pour mon entreprise.
Comment en suis je arrivé à ce conclusions?

J’ai un blog Facebook

Oui, oui, ma Page Facebook, c’est mon blog Facebook.
J’y pose régulièrement des informations concernant ma marque, mes produits et services.
Je peux y partager des vidéos, des photos, souhaiter des anniversaires, créer des groupes, c’est vraiment très convivial.
C’est certain, tout est marqué à l’effigie de Facebook.
Et Facebook me le prête.. enfin me le prêtait.
Avec les changements incessants de règles sur les réseaux sociaux, les TPE et PME se trouvent dans une situation peu pérenne.
Du jour au lendemain, elles peuvent se voir privé de 80% de leur audience sans autre possibilité que de la louer.
Et encore là, la règle est particulière: vous payez à la publication, pour être vu de vos « fans » qui supportent déjà votre marque.
Vous me direz, c’est une question de point de vue mais, sauf ….

J’ai compris!! Facebook, Twitter, Google+, tous ces outils ne sont
que des formes de blogsBlog jacques tang

Allez, autant le dire, les réseaux sociaux sont autant de routes qui vont se transformer en autoroutes à péage.
Ils fonctionnent tous avec un souci de monétisation fort respectable; il ont la nécessité de rentabiliser la mise à disposition de leurs outils.
Leur force est qu’ils agrègent autour de leur plateforme des tribus au grand nombre d’usagers. Habituées au confort des outils mis à leur disposition, à l’interaction possible avec leurs propres tribus (famille, amis, entreprise, association, et groupes en tout genre), ces usagers sont sans souci, confortablement installés derrière leur écran.
De plus, beaucoup de monde leur prépare au quotidien un contenu rédactionnel. Un  rédacteur web leur offre au quotidien des infos sur l’univers de leurs marques préférées Ils ont à leur disposition, non pas un « blog », mais des dizaines de « bout de blogs » au quotidien.
Sauf que, les plateformes commencent à ne diffuser ces informations qu’à 20% des fans de ces marques!
Alors, mon entreprise dans tout cela!
Plus elle publie, plus elle offre à 20% de ses fans de l’information,
Plus elle offre, à 100% d’entre eux la visibilité de la plateforme Facebook.
Alors du contenu rédactionnel pour ces résultats, je m’interroge.

 Avec les réseaux sociaux, le message c’est le médium

médium jacques tang

Une agilité pour user des outils du web, une connaissance des réseaux sociaux, et il diffuse au fil du temps les informations utiles aux consommateurs des TPE et PME qu’ils représentent.
Loin de moi, l’idée de faire du community manager un SDF des réseaux; il possède une réelle capacité technique pour faire de la veille concurrentielle, thématique, et de notoriété.
Il connait parfaitement les usages des réseaux sociaux sur lesquels il travaille la notoriété de l’entreprise, de ces produits et de ses services.
Mais, il n’a pas nécessité de connaître les règles de rédaction web,  pas de nécessité particulière de mettre en place une charte éditoriale précise, l’outil prime presque sur le contenu.
Son job serait de gérer de l’interaction.
Il anime les communautés des marques qu’il représentent.
Comme il n’a pas non plus la nécessité de produire du contenu web, il n’est qu’un messager.
Le message, c’est le réseau social lui même: par ses outils, il rend le partage possible.
Il offre la modernité au plus grand nombre avec ses propres rites: je like, je commente, je partage…
Force est de le reconnaitre, Mac Luhan avait raison: le message c’est le médium.
P
our aller plus loin, il y a nécessité d’un rédacteur web.
Ce rédacteur web se nomme aussi community manager senior.

Du coup, moi entreprise, je n’ai besoin que d’un rédacteur « pyjama » pour mon blog « pyjama ».

L’idée de base est simple.
La simultanéité, la vitesse de l’information, les codes qui sont attachés aux plateformes de réseaux sociaux ont un effet centralisateur si important que le contenu lui même perd de sa consistance.
Il est plus important d’être en contact, d’avoir des amis et fans, que de partager un réel contenu web.
Le réseau social offre un morceau de vie virtuelle à part entière.
L’information qui y est diffusée porte une fluidité nécessaire au réseau.
Belles images, bonnes distractions, contenus modérés sont l’apanage de mon blog Facebook pyjama.
C’est une des raisons pour lesquelles des règles de bienséance sont si bien suivies par l’écrasante majorité des utilisateurs.
C’est aussi la raison pour qu’un contrôle strict des phrases, des mots et des photos, rebelles à l’ordre du réseau social est mis en place.
De fait, le « rédacteur », est un transmetteur.
Bonne orthographe, bienséance, bonne écoute complètent la panoplie de ce community manager.

Finalement, pour mon entreprise, je vote pour le concepteur Panama

concepteur PanamaRien que par les images dégagées (pyjama, Panama), c’est bien le confort qui s’en dégage.
Mais le panama me fait penser à soleil.
C’était l’idée de cette métaphore.
Je désire que mon entreprise soit au soleil, exposée aux réseaux numériques sur internet; mais aussi protégée par un professionnel de métier, l’homme au panama.
Pas l’homme au « black hat », connu sur la place publique comme bon « hacker », juste un concepteur rédacteur de contenu pertinent pour ses clients.
Il agit pour le référencement naturel des entreprises sur l’internet.
Il écrit du contenu original pour mettre en avant la marque auprès de ces consommateurs, sous la forme adaptée requise par les internautes et les usages du web.

Ses outils: un blog tumblr pour l’image, un blog WordPress pour les mots.
Mais surtout, il a le sens de la formule synthétique, de la mise en contexte, c’est le coeur vivant de son métier.
Il doit pouvoir d’un coup de chapeau vous faire comprendre qu’il réanimera votre communication sur le web.

Alors, mon entreprise, dans tout cela? Elle multiplie les plateformes de diffusion de ces informations, et elle se prépare à sa réseau évolution. Elle prépare son propre contenu sur sa propre route qu’elle mettra à disposition de tout l’internet, y compris aux réseaux sociaux qui l’intéressent.

Alors, pour votre entreprise, vous choisissez un rédacteur pyjama, ou un concepteur rédacteur web Panama?

 

4 commentaires

  1. Stéphane sur 23 décembre 2012 à 11:16

    Content is king…
    Parant de là, le Panama s’impose.
    Toutefois, le réseau social est Hub incontournable aujourd’hui (dans 95% des cas).
    Le Panama ne peut se passer du Pyjama, la réciproque n’est pas (totalement) vraie.
    Sur le net, comme en dehors, si l’on veut exister sur le long, il faut d’une part avoir des choses à dire, mais avoir un réseau puissant pour relayer la chose.
    Donc, la question ne pose pas vraiment, à mon sens en tout cas.

    • Jacques Tang sur 24 décembre 2012 à 10:40

      Tu as raison Stéphane. Les TPE et PME ont besoin de plus en plus de contenus originaux pour se démarquer sur le web. Dans ce cadre, la chaîne mots clés, longue traine, pour l’analyse de positionnement, rédaction pyjama pour occuper l’espace, Rédaction Panama pour se singulariser, et diffusion par tous canaux font bien partie de la même famille. Ce post n’avait qu’un seul objectif: suggérer que la création de contenu est un exercice demandant une réelle implication de la part des TPE et PME.
      Joyeuse fêtes Stéphane et longue vie à http://4h18.com/

  2. Eric sur 5 janvier 2013 à 8:49

    Bravo Jacques. Excellent article expliquant la place du contenu dans la conduite vers le succès 2.0 et j’ajouterai l’intelligence relationnel comme ingredient incontournable. J’aime l’expression « réseaux évolution » résumant la conduite du changement vers le numérique des métiers, process et secteurs d’activités. Pour libérer les talents des humains il est vital de digitaliser certains aspects des métiers.

    • Jacques Tang sur 6 janvier 2013 à 12:22

      Merci Eric de ce commentaire.
      Pour nous, il s’agit de poser les bornes de notre travail. Et montrer que l’intérêt porter par un contenu de qualité apporte de l’échange, de la visibilité, une notoriété, donc un bon branding.
      Jacques

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.