Petit CMS deviendra grand pourvu que ses utilisateurs lui prêtent confiance… et force est de constater que 15 ans plus tard, c’est chose faite : WordPress est devenu une solution incontournable dans la création de sites web. Matthew Mullenweg annonçait la grande nouvelle la fin de semaine dernière : ce sont maintenant 30% des sites en ligne qui fonctionnent sous l’environnement WordPress !

<script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

La plateforme de gestion de contenus par excellence

Si vous pensiez que WordPress ne concerne que les petits blogs amateurs, détrompez-vous ! Ce CMS a su convaincre même les plus grands acteurs de ce monde. Des preuves ? Si je vous dis que même la Maison Blanche a développé son site sous WordPress… vous me croyez ? L’administration Trump a préféré cette solution à Drupal, l’un de ces principaux concurrents. Par sa grande flexibilité, ce CMS s’adapte à tous les besoins, du petit blog aux grandes entreprises.

WordPress, une histoire de collaboration

En vérité, WordPress n’est pas un projet en soi mais un fork de b2evolution, un projet de CMS créé en 2001 par François Planque (eh ouais, cocorico, l’origine de WordPress est française) ! Bon, ok, WordPress ne serait pas ce qu’il est sans Matt Mullenweg. Sans la participation également des milliers de développeurs qui ont testé, patché, amélioré le projet pour en faire le CMS le plus populaire et de loin ! « En 2017, WordPress était utilisé par 29 % des sites web dans le monde, ses concurrents directs sont à 3,4 % (Joomla) et à 2,2 % (Drupal) tandis que 53,4 % des sites n’utilisent pas de CMS » (source Wikipedia).

 Le fait qu’il soit open source a effectivement permis à plusieurs cerveaux de contrer les failles, de développer des plugins maintenant incontournables, qu’on pense à Yoast ou à Contact Form 7, aux thèmes gratuits ou premiums. Autant de petites pierres à l’édifice devenu aujourd’hui une véritable ville. Les communautés WordPress foisonnent à travers le monde et participent à cette expansion phénoménale.

Une uniformisation de la création de sites web en vue ?

Avec une telle présence, on peut se demander quel est l’avenir du web en termes de création, de diversification des plateformes mais surtout de sécurité. On sait que les sites WordPress sont les plus attaqués (70% des attaques visent des sites sous WordPress) parce que justement ce sont les plus nombreux. La moindre faille découverte peut potentiellement impacter des millions de sites. Une véritable mine d’or pour les hackers. En 2017, le coût moyen d’une cyberattaque a dépassé les 6M€ en France seulement. 

À l’inverse, on peut se dire qu’avec un tel engouement pour ce CMS en open source, c’est une véritable armée de développeurs qui se dresse contre la cybercriminalité. Le bien triomphera-t-il du mal ? La mise en commun des compétences de chacun sera-t-elle un rempart efficace contre la propagation des attaques ?

Dites-nous ce que vous en pensez…

Sources :

https://www.accenture.com/t20170926T072837Z__w__/us-en/_acnmedia/PDF-61/Accenture-2017-CostCyberCrimeStudy.pdf
https://sucuri.net/website-security/website-hacked-report
Posté dans :

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.