Lors des réunions entre “professionnels de la profession”, nous sommes nombreux à rechercher ensemble comment communiquer avec nos clients. Il est vrai que la communication digitale propose un langage revêche à tout partage facile autour d’un verre.
Bien sûr, nous aurions aimé qu’il en soit comme autour d’un match de rugby où le soutien inconditionnel se suffit pour exprimer l’échange.
Comme il n’en est rien, tentons une nouvelle fois de plaider la cause du marketing sur le web.

La communication digitale est dictée par nos clients

Celui-ci possède sa propre histoire, ses équipes, ses produits, ses services et ses présences sur le web.
Un site web pour ses « essentiels »,
un blog professionnel pour l’écoute, les détails et le superflu,
et les réseaux sociaux pour agglomérer autour de lui des tribus de prospects, clients, ou simples fans.

Sa communication sur le web est dictée également par ses certitudes

ROI et social médiaQui pourrait lui reprocher ?
Au fil des jours, les entrepreneurs tirent leur entreprise sur les marchés, cherchent à convaincre leurs prospects par des actions commerciales.
Difficile de changer de posture et d’admettre que sur le web, ce sont les prospects qui viennent à eux.
Que ce sont les internautes qui décident de ce qu’ils recherchent sur le web.

Comment organiser sa communication digitale

De quoi parler sur son site web ?

Un site web répond à une proposition globale.
Pas question de proposer ses locations de voiture et ses ventes de séjour sur la même plateforme.
Le site web répond à une proposition globale homogène.

Un site web est le plus souvent composé d’un menu, permettant la navigation aux internautes.

Chacun de ses éléments doit répondre à un des aspects de cette proposition globale.
Dans le cadre des locations de voitures, les éléments de menu pourraient être, limousines, utilitaires, citadines, etc..
En langage web, nous parlons d’une expression clé, composée de un ou plusieurs mots représentative de l’élément de menu présenté.

Dans chaque sous menu, sont présentées des pages web.

Chacune d’entre elles aborde avec précision un univers spécifique.
Dans l’exemple, « limousines », un des sous menu pourrait être “avec chauffeur” par exemple, avec la description des services attachés.
En langage web, nous parlons d’univers sémantique (les services attachés à une location de limousine).

Une entreprise peut également être présente avec un blog professionnel

rédaction webDans un blog d’entreprise, on trouve une succession d’articles classés par catégorie, abordant avec précision et détails l’univers d’une expression clé.
Chaque article tente d’apporter une réponse aux interrogations des internautes sur leur moteur de recherche préféré.
Dans cet article nous tentons de faire le tour de la communication digitale.

La communication digitale doit s’adapter aux outils et plateformes proposées par le web

Les pages web, les articles peuvent prendre différentes formes :

  • texte,
  • vidéo,
  • infographie,
  • présentation en diaporama,
  • news,
  • micro message,
  • SMS, etc…

Les entreprises utilisent dans leur communication le format le plus adapté aux cibles de clientèles choisies.

La diversité des formats apporte un dynamisme aux présences web de l’entreprise

D’abord parce que chacun sait que les internautes ne sont pas tous uniquement sensibles au texte.

  • Certains ont besoin d’une démarche analytique confortée par une analyse fouillée.
  • D’autres d’une approche plus conceptuelle, soutenue par une formule, une image synthétisant une approche de manière globale.
  • D’autres encore, d’une image, sous forme d’infographie, de vidéo… qui leur facilitera la mémorisation d’un concept.

La diversité des réseaux proposés aux internautes

médias sociaux pour 2014Les réseaux sociaux ont pris une part importante dans les usages du web.
Ils permettent l’échange, le partage en donnant l’impression d’une connexion à l’autre.
Pour virtuelle qu’elle soit, cette appartenance à une communauté (famille, amis, personnes avec les mêmes centres d’intérêt, etc..) est une constante dont les entreprises ne peuvent s’affranchir dans leur communication digitale.
Pour chaque réseau social, elles doivent si nécessaire s’adapter au ton, au format de partage proposé.

Elles n’ont plus de communication universelle.
Elles se doivent de l’adapter à chaque présence web, à chacune de leur cible de clientèle, et à chaque média social.

Posté dans :

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.